Jean BÉOUT

XXe

Les lavis et les encres de cet artiste

nous ouvrent un univers décalé, ironique et pervers,

un monde de contes de fées pour adulte.

 Le masculin s'y habille en animal  fantastique

et les fées en matrones ogresses et gourmandes.

Ses animaux relèvent d'une imagerie onirique.

Cinéaste à ses débuts ,

ses films "La jacaille"comme "le petit voleur"

sont des fables dérangeantes 

L'univers de Jean Béout est très original et décapant.

Jean Béout’s color washes open a quirky, ironical, and perverse world to us, one filled with fairy tales for adults. Males dress up as fantastical animals while the fairies are avid, matronly ogresses. His beasts call up images of a private dreamscape. Initially a filmmaker, his films, « La Jacaille » and « Le petit voleur » reveal disturbing fables. Jean Béout has created an original, corrosive realm.